Avec Arsenal en 2014
Photo : Maurice Parent (ParMo.ca)

Jean Doyon est un Guitariste - Chanteur née le 19 janvier 1959 à Val'D'or en Abitibi, bien que son lieu de résidence était Malartic.  Mais, il devint Sorelois d'adoption en 1962 lorsque ses parents prirent la décision de déménager à Sorel, afin que son père puisse obtenir un emploi en usine.

Son premier contact sérieux avec un instrument de musique fut la contrebasse, qui lui a été enseigné par le Maestro Georges Codling à La Polyvalente Fernand-Lefebvre au milieu des années 70.

Mais c'est Yves Parenteau, un guitariste sorelois bien connu, qui lui a enseigné la guitare.  Après deux ans de cours plutôt intensif, Doyon fit ses début sur scène avec un groupe d'interprétation, BOFF, qui faisait dans le Pop-Rock, Folk.  Mais c'est avec le groupe GIBRALTAR en 1982, que le sérieux de l'aventure a vraiment commencé.  Avec Claude Traversy, Marck Busic et André Guévremont, Jean Doyon a fait partie d'un groupe fort populaire dans sa région qui a su progresser très rapidement.

« Je l'ai dit à maintes reprises, si GIBRALTAR avait persévéré, ce groupe-là aurait fait des disques, des tournées et aurait connu beaucoup de succès au Québec, et peut-être ailleurs. Le BAND avait tout ce qu'il fallait pour réussir, fallait juste se donner du temps, vivre des expériences, et bénéficier de ces expériences pour s'améliorer. »


1980


 

En 1984, Jean Doyon prit le chemin de Montréal où il rencontra le batteur Éric McComber, pour former ensemble ALASKA, et lui présenta le bassiste Jacques Éthier.  Le claviériste Jacques Baillargé joignit le groupe par la suite.  Le groupe montréalais d'interprétation obtint du succès dans plusieurs villes du Québec.

Quelques années plus tard, Doyon et Éthier se retrouvaient au sein de la formation CATWALK, toujours dans le domaine de l'Interprétation, avec le batteur Michel Bélanger et le claviériste Yvon Foucault.  Le groupe était très occupé et connu une certaine popularité sur le circuit des Bars au Québec.

En 1987, Jean Doyon pris une pause pour préparer un premier album, ROCKER D'OCCASION, d'un projet personnel du nom de SUDARTIK.  Il enregistra l'album au Studio 8 à St-Ignace-De Loyolla, pour sa sortie en 1990, la Band fit trois spectacles, puis, plus rien.


Avec Sudartik en 1990
Photo : Fernande Robinson

En 1991, suite à un party mémorable à St-Ignace de Loyolla avec son ami François Carpentier, il remet les pieds sur la scène de l'interprétation l'espace de quelques mois, dans un quatuor du nom de BIG TIME. Mais cette inspiration sera surtout à l'origine de la formation d'un trio Rock avec Jacques Éthier et le batteur sorelois d'expérience Daniel Pelletier du nom de GOLIATH, qui aura deux vies, dont la première d'une durée d'environ trois ans.

Entre temps, il apparait avec le claviériste Gilles Bérubé dans un duo Dance/Rock du nom de FACE À FACE, qui ne vivra qu'à peine un an.  Par la suite, Doyon reformera GOLIATH en 2007 avec son ami le batteur Daniel Pelletier, la bassiste Stéphane Farley et le claviériste Antoine Laporte.  

Presque un an plus tard, Jacques Éthier viendra en relève suite au départ de Farley, tandis que Laporte quittera lui pour poursuivre ses études.  GOLIATH revenait donc à sa version originale des années 90.  Ces changements de personnel au sein de GOLIATH, amènera le trio à adopter le nom d'ARSENAL.  Durant quelques semaines, le chanteur Éric Charbonneau se joint au groupe, mais ce ne sera que passager.  ARSENAL mettra fin à ses activités en 2014.

Depuis 2014, Doyon s'est consacré à la réalisation d'un 2e album avec SUDARTIK, qui n'a pas encore de titre.  En 2019, la « préproduction » est terminée, et tout semble être prêt pour entrer en studio.

En 2014, une longue période de réflexion se conclu par la décision de se consacrer entièrement à la réalisation d'un 2e album original. Un 2e album plus vocal, plus Rock, plus pesant.

Entre-temps en 2019, Sudartik fait masteuriser l'album Rocker d'occasion par Richard Addison de Trillium Sound Mastering, en vue d'une réédition en CD et/ou, autres supports numériques.

À partir de 2019, mais surtout pendant la pandémie de 2020, ce site internet fut réalisé.


 

EN CONSTRUCTION

Participation personnel à un projet
de compositions du Cégep de Sorel

Ch-Tabou!
1982

CH-TABOU fut un concert organisé par deux professeurs de musique au Cégep de Sorel, Robert Salvail et Pierre Éthier afin de promouvoir la musique, de créer des pièces originales et de mélanger des musiciens de tout styles confondus. 

Jean Doyon et Claude Traversy ont été invités à ce spectacle par l'entremise du sonorisateur James Hatch, afin de combler le côté Rock.